Evénements

l'école buissonière (Avant-Première)

Dimanche 01/10/2017 à 14h30

Paris 1930. Paul n’a toujours eu qu’un seul et même horizon : les hauts murs de l’orphelinat, sévère bâtisse de la banlieue ouvrière parisienne. Confié à une joyeuse dame de la campagne, Célestine et à son mari, Borel, le garde-chasse un peu raide d’un vaste domaine en Sologne, l’enfant des villes, récalcitrant et buté, arrive dans un monde mystérieux et inquiétant, celui d’une région souveraine et sauvage. 
L’immense forêt, les étangs embrumés, les landes et les champs, tout ici appartient au Comte de la Fresnaye, un veuf taciturne qui vit solitaire dans son manoir. Le Comte tolère les braconniers sur le domaine mais Borel les traque sans relâche et s’acharne sur le plus rusé et insaisissable d’entre eux, Totoche. Au cœur de la féérique Sologne, aux côtés du braconnier, grand amoureux de la nature, Paul va faire l’apprentissage de la vie mais aussi celui de la forêt et de ses secrets. Un secret encore plus lourd pèse sur le domaine, car Paul n’est pas venu là par hasard… 

La bohème (Royal Opéra House)

Mardi 03/10/2017 à 20h15

L'opéra débordant de passion de puccini est dirigé par Antonio Pappano et présente une superbe jeune distribution, dont Nicole Car, Michael Fabiano et Mariusz Kwiecien, dans une nouvelle production de Richard jones.
 
Quand Rodolfo, un poète sans le sou,rencontre Mimì, une cousette, ils tombent aussitôt amoureux, mais leur bonheur est fragile car Rodolfo apprend que Mimì est gravement malade. Richard Jones, le metteur en scène au parcours jalonné de succès (Boris Godounv, Il trittico), emmène une nouvelle production de
La bohème de Puccini. Irrésistible mélange de comédie enjouée et de tragédie passionné l’opéra est centré sur les vies d’un groupe de jeunes artistes qui mènent une vie de bohème dans le Paris du XIXe siècle. Jones apporte l’acuité caractéristique de son regard à ce classique cher au cœur du public, sur la toile de fond spectaculaire et stylisée des décors 1850 de Stewart Laing
.Le romantisme que Puccini insuffl e à sa description du Paris bohémien, avec des pages mémorables et une histoire d’amour ancrée dans le quotidien, a captivé les auditeurs du monde entier et fait de La bohème l’un des opéras les plus aimés du monde. Il a été donné pour la première fois au Covent Garden en 1897, et depuis cette date,
il y a été représenté plus de 500 fois.

 

 

 

 

 

kingsman: le cercle d'or (Avant-Première)

Mardi 03/10/2017 à 20h30

KINGSMAN, l’élite du renseignement britannique en costume trois pièces, fait face à une menace sans précédent. Alors qu’une bombe s’abat et détruit leur quartier général, les agents font la découverte d’une puissante organisation alliée nommée Statesman, fondée il y a bien longtemps aux Etats-Unis.
Face à cet ultime danger, les deux services d’élite n’auront d’autre choix que de réunir leurs forces pour sauver le monde des griffes d’un impitoyable ennemi, qui ne reculera devant rien dans sa quête destructrice.

Festival

Vendredi 06/10/2017

 
PROGRAMME
______________________________________________
Vendredi 6 octobre au cinéma Le Florival
 
20h15 : ouverture officielle de la manifestation au public
 
20h30 : « L'île », documentaire, 47', 2016, de Julia Laurenceau, production Macalube films
 
Une île grecque à dix heures du bateau du continent : Amorgos. Au fur et à mesure du film, imaginaire, récits de vie, légendes et réalités se mêlent pour dessiner le portrait d'une île antique et hantée. Un film comme un dialogue entre hommes, paysages et fantômes; un film comme un poème.
 
22h : « Inventaire avant disparition », documentaire, 55', 2016, de Robin Hunzinger, production Les films Hatari
Ce film est une lettre filmée à un ami disparu. Il nous rappelle son oeuvre déjà oubliée, celle du grand éditeur des grandes romancières anglo-saxonnes (Karen Blixen, Pearl Buck, Katherine Mansfield, Virginia Woolf, Anaïs Nin...), André Bay, amoureux des femmes, génial découvreur et passeur. Il évoque aussi sa maison d'écrivain, ses livres, ses amours, et le rapide anéantissement qui les guette. Comme une vanité, il pose la question de notre bref éclat dans le monde et pose la question de l'énigme de notre relation à l'être aimé, à la famille, à la littérature, à la disparition, à la mémoire.
 
_________________________________________
Samedi 7 octobre à l'Hôtel de l'Ange
 
De 14h à 18h : workshop « L'étalonnage, l'étalonneur et l'esthétique de l'image », avec Yves Brua
 
Pour la quatrième année consécutive, « Des films, des auteurs » propose un atelier ouvert aux auteurs et techniciens de la région. La manifestation invite cette année Yves Brua, étalonneur à Strasbourg, qui a travaillé sur de nombreux court-métrages réalisés dans le Grand Est. Que vous soyez amateur ou professionnel, youtubeur ou réalisateur, aujourd'hui l'étalonnage est devenu une étape incontournable dans la fabrication d'un film. C'est ce qui lui donne sa personnalité, son ambiance et son esthétique.
Aujourd'hui, pratiquement tous les logiciels de montage ont des fonctionnalités d'étalonnage. De même, la production d'un film prévu en diffusion  implique souvent une phase d'étalonnage imposée par les chaines.
Mais qu'est exactement l'étalonnage ? Quels sont les paramètres à prendre en compte lors du réglage de la caméra ? Quelles sont les variables sur lesquelles on peut agir lors de l'étalonnage ? Quels sont les principaux logiciels qui permettent d'étalonner ? Quelles instructions attend l'étalonneur de la part du réalisateur ou du chef opérateur ? Autant de questions qui seront abordées durant cet atelier. Pour y répondre, Yves Brua, le formateur, sera accompagné de Mathieu Z'graggen et de Zouhair Cheballe, dont les films seront diffusés le soir même dans le cadre du festival.
 
Lieu : Hôtel de l'Ange - 4, rue de la Gare à Guebwiller / Tarif : gratuit / Réservation obligatoire / Date limite d'inscription : 1er octobre / Nombre de places : 20 / Animation : Yves Brua, étalonneur à Strasbourg / Contact : Marc Jonas / mjonas67@yahoo.fr
____________________________________________
Samedi 7 octobre au cinéma Le Florival
 
20h30 : « Casse-tête », web-série 5x5', 2015, de Marc Jonas, production Red Revolver
 
Un vendredi en fin d'après-midi. On sonne à la porte de Claudia et Caroline, deux jeunes femmes qui vivent en couple. Sur leur palier : leurs voisins, Isabelle et François, un couple de cérébrolésés, trempés jusqu'aux os. Une fuite d'eau vient de ravager leur appartement. Caroline qui est toujours prompte à rendre service, les invite à entrer chez elles pour qu'ils se sèchent et contactent un plombier. Ce dernier évalue les dégâts : il faudra le week-end pour tout remettre en état. Caroline annonce à Claudia qu'Isabelle et François vont passer le week-end chez elles...
20h45 : « Bawan », fiction, 21', 2016, de Zouhair Chebbale, production Les films du Tambour
 
Bawan a quitté l'Afghanistan il y a peu et a emménagé en France, à Strasbourg, avec sa famille. Alors qu'elle tente tant bien que mal de s'intégrer, sa fille Abla commence à fréquenter Chékéné, un garçon du quartier...
 
21h30 :Verre offert par le Collectif citoyen de Guebwiller
22h00 : « Iceberg », fiction, 37', 2016, de Mathieu Z'Graggen, production Alpaga films
 
Monsieur Elys travaille depuis vingt ans dans une patinoire où il a élu domicile. Fan de hockey sur glace, il n'a pourtant jamais osé chausser les patins. Il mène une vie sans but au volant de sa surfaceuse à glace. Jusqu'au jour où il se heurte à Brie, une gamine farouche et obstinée, bannie des séances de patinage. Il va lui ouvrir les portes de la patinoire sans se douter des conséquences.
23h00 : « Et il devint montagne », fiction, 29', 2016, de Sarah Léonor, production Les films Hatari
 
Lucien, 40 ans passés, décide de tout quitter pour s'installer dans les bois. Au plus profond d'une vaste forêt de montagne, les jours passent, l'automne s'installe, la solitude le réconcilie peu à peu avec la vie, le renforce. Un matin, Laura, une amie, débarque et trouble sa tranquillité : il est temps de rentrer, et de reprendre le cours d'une vie « normale »...
_______________________________________________
Dimanche 8 octobre au cinéma Le Florival
 
14h30 : « Hooray », fiction, 11', et « In memoriam », 8', fiction
 
Deux court-métrages de lycéens de Munster, élèves en option cinéma-audiovisuel.
 
15h : « Baden-Baden », fiction, 95', 2016, de Rachel Lang, coproduction Chevaldeuxtrois, Tarantula Belgique
 
Après une expérience ratée sur le tournage d'un film à l'étranger, Ana, 26 ans, retourne à Strasbourg, sa ville natale. Le temps d'un été caniculaire, elle se met en tête de remplacer la baignoire de sa grand-mère par une douche de plain pied, mange des petits pois carotte au ketchup, roule en Porsche, cueille des mirabelles, perd son permis, couche avec son meilleur ami et retombe dans les bras de son ex. Bref, cet été là, Ana tente de se débrouiller avec la vie.
Verre de clôture offert par le Collectif citoyen de Guebwiller
______________
PARTENAIRES
Drac Alsace, Région Grand Est, Conseil départemental du Haut-Rhin, cinéma Le Florival, Hôtel de l'Ange, Vidéo Les Beaux Jours